Aquarium récifal, marin, et eau de mer!

L'aquarium récifal, pour les coraux et l'aquariophilie récifale d'abord.

aquarium récifal
Tout d'abord, un aquarium récifal en photo qui montre le résultat avec des coraux en pleine forme par un aquariophile marin d'excellent niveau :

Par définition, un "AQUARIUM RECIFAL" est un aquarium qui intègre des invertébrés marins, que ce soient des coraux ou des invertébrés marins (crevettes, Bernard l'ermite, étoiles de mer, ...) alors qu'un aquarium marin se contente généralement de poissons d'eau de mer en termes d'habitants de l'écosystème captif que constitue un bac. On peut même y maintenir une pieuvre... Mais cela permettrait aussi de partir en voyage en Mer Rouge et ainsi profiter d'une des plus belles origines géographiques d'animaux marins et récifaux pour nos aquariums. Mais si les récifs coralliens sont particulièrement colorés, des animaux aquatiques comme les combattants très appréciés pour leurs belles couleurs en petit aquarium domestique ne nécessitant, ni de grands moyens, ni beaucoup d'entretien ni même trop de place, ne trouveront pas leur place dans une cuve d'eau salée. Il en va de même pour une autre "top-vente" dans les magasins d'aquariums avec les poissons-rouges qui n'ont pas leur place dans des écosystèmes fermés avec de l'eau de mer. Il en va de même pour d'autres organismes aquatiques marins : certains n'ont pas leur place en aquarium marin destiné à accueillir des coraux pour reconstituer une petite zone récifale.

C'est ainsi que plusieurs organismes aquatiques marins sont abordés sur aquarium-recifal.fr : que ce soient les bernard-l'ermite aux comportements parfois douteux, les oursins aux piquants acérés, les ophiures capables de déranger un décor en grossissant, les mortelles holothuries (dans de bien trop nombreux cas) ou les superbes bénitiers dont les couleurs éclatantes n'ont d'égal que leur difficulté de maintenance! Et les étoiles de mer sont-elles réellement des stars? Les crevettes ont-elles toutes leur place en bac récifal? En fait, la seule exception pouvant être faite concerne les plantes aquatiques d'aquarium qui ne supportent pas l'eau de mer sauf les phanérogames.

Ce site aquariophile verra le développement d'un aquarium récifal et certaines explications concernant plusieurs choix pour la création de A à Z d'un aquarium d'eau de mer marin de 700 litres bruts, dont les dimensions sont 150 x 85 x 60 cm avec face avant en verre extra-blanc. Il est également relaté une expérience à propos d'un nano-aquarium récifal de 100 litres sur près de 5 ans!

En attendant, vous pouvez aller sur le site des anémones des mers ou le portail d'aquariophilie, dont une partie spécialisée "hippocampes", "anémones de mer", mais aussi les coraux durs ou mous, les algues, etc. Il est difficile de ne pas évoquer le cas particulier du poisson-clown en aquarium puisque, à eux-seuls, les poissons-clowns constituent 43% du commerce mondial de l'aquariophilie marine et récifale!

Cet aquarium recifal de 700 litres sera séparé de mon installation en eau de mer, un peu tortueuse de plus de 5000 litres, et couplés à une autre cuve de 360 litres brut afin d'y faire vivre quelques espèces très précises. En effet, l'installation récifale, initialement de 3000 litres, a eu 14 ans à fin 2013 et les effets du vieillissement se font sérieusement sentir : il est temps de penser à une rénovation en profondeur. Ainsi, depuis 2 ans, de nombreux tests et études sur divers aquariums marins ont été effectué afin de valider, ou pas, des choix technologiques : éclairage de l'aquarium marin à base de HQI, de tubes néons T5, de diodes LED ou d'une combinaison de plusieurs techniques d'éclairage d'un aquarium récifal sensé recevoir des coraux SPS. Mais le mélange de diverses sources de lumière est justement bien plus source de problèmes (longueurs d'ondes qui s'ajoutent ou s'annulent) et le choix se portera sur un point de lumière unique!

À noter que dans cet aquarium marin, il ne sera pas possible de faire tenir des requins car ces féroces (enfin, quelques-uns...) poissons sont plutôt incompatibles avec les coraux et la plupart des invertébrés vagiles.

Préparer son eau de mer pour l'aquarium récifal.

Une question fréquente revient souvent dans les discussions en forum aquariophilie, il s'agit de la préparation de l'eau de mer avec les sels synthétiques. Le préambule veut qu'on exploite avec les meilleurs sels, dits enrichis (même si la notion d'enrichissement prévaut d'abord pour le fabricant...), une bonne eau osmosée débarrassée de la plupart des ingrédients gênants en aquariophilie récifale tels que les nitrates, les phosphates, les bactéries Bacteria, les métaux lourds, ... Certains veulent exploiter de l'eau de mer naturelle, mais il faut s'éloigner des côtes ou du littoral pour obtenir une qualité valable et éviter l'eau de la couche superficielle, facilement polluée.

Mon aquarium nano-récifal : 100 litres d'observation.

aquarium nano-récifal de 100 litres
L'expérience sur mon aquarium nano-récifal DSB de 100 litres date d'août 2008 pour la mise en eau. Il y a de nombreux points positifs, comme la méthode DSB, et d'autres moins encourageants sur le long terme par rapport au projet initial. Les petits aquariums récifaux sont finalement assez délicats à maintenir au top et si la méthode de maintenance en lit de sable épais, dite "méthode DSB" m'apporte de nombreuses satisfactions, j'ai commis des erreurs de populations avec des invertébrés fouisseurs dans le lit de sable épais. Le coût d'un aquarium de type récifal peut vite devenir un terrible gouffre financier au point qu'il vous faudrait commencer à faire des économies en consultant l'animalerie en ligne de référence pour réduire drastiquement les coûts.

Ce sera au moins un apprentissage de récifaliste qu'un mélange sable très fin et crevettes pistolets en récifal ne font pas bon ménage. En effet, dans un aquarium type récif, ces crevettes vont régulièrement soulever et mettre en suspension des particules dans la colonne d'eau! Ce n'est pas bon du tout pour les animaux filtreurs tels que les bénitiers, les tuniciers, etc. Ainsi, ces cuves transparentes permettent d'afficher de minis-récifs coralliens menacés en milieu naturel.

Mais l'objectif, ici, est aussi de vous faire découvrir de nombreux organismes ambivalents car si certains oursins vont facilement dans un aquarium récifal, d'autres n'y ont pas du tout leur place! Idem pour les ophiures, quoique là, le renoncement soit facile tant on se demande quel est le réel apport d'un tel organisme. Enfin, il faudrait mener une réflexion pour savoir si la conservation sur une longue durée (plus de 5 ans) autorise la présence, ou non, de sable corallien dans un tel mésocosme. Certaines de ces questions seront abordées dans LE blog aquariophile de référence.

Il ne faut pas oublier les aquariums dulcicoles.

Si l'aquariophilie marine et récifale est une passion dévorante, l'aquariophilie d'eau douce ne peut pas être oubliée, surtout si votre intention est de conserver des petits poissons amazoniens Corydoras avec des plantes aquatiques en nano-aquarium. L'expérience acquise en aquarium dulcicole sera un bon atout pour démarrer en aquarium récifal, mais cela n'est pas indispensable, il est parfaitement envisageable de débuter en aquariophilie directement avec l'eau de mer, sans l'étape "eau douce". Néanmoins, les techniques sont proches pour la gestion d'un aquarium, quelque soit le biotope et l'écosystème : les changements d'eau persistent par exemple, tout autant que l'entretien du matériel, etc.