L'oursin d'aquarium : piquant ou piqué en récifal?

L'oursin est un échinidé.

oursin diadème
Les oursins se présentent classiquement comme des organismes de forme grossièrement sphérique, et surtout armés de piquants plus ou moins longs : les radioles; par ailleurs, le volume du corps d'un oursin est délimité par un squelette, correspondant à des plaques calcaires juxtaposées, les ossicules, et dans le cas normal, non articulées les unes par rapport aux autres.

Leur caractère le plus remarquable des oursins est donc la présence de piquants (radioles), animés par des muscles spécifiquement affectés à cette fonction. Chez certaines espèces d'oursins, on trouve de fines épines reliées à des glandes à venin : c'est ainsi que des fragments de dards, fichés dans la blessure d'un nageur imprudent, peuvent lui causer des irritations extrêmement douloureuses. Si certaines espèces-spécimens sont dotées d'épines excessivement longues et fines, venimeuses de surcroît, d'autres sont appelées "oursins-crayons", car leurs épines sont de forme comparable à des crayons-bois. Quant aux oursins irréguliers, qui arborent une symétrie bilatérale, leur allure diverge totalement du modèle décrit ci-dessus, puisqu'ils possèdent ce que l'on pourrait appeler une "fourrure", constituée d'épines fines et courtes. Et saviez-vous qu'il est envisageable de manger une oursinade, mais pas en provenance d'un aquarium, plutôt d'élevage de mariculture.

Bien souvent, les radioles des oursins sont réparties en deux groupes (radioles primaires et secondaires), et assument des fonctions également différentes : locomotion, acheminement des aliments ou encore défense contre les prédateurs. Entre les radioles, on note la présence de petites pinces de diverses formes, appelées pédicellaires, ainsi que des podia, dont certains comportent parfois de petites ventouses : ces podia sont animées par le système ambulacraire, dont il a déjà été question en introduction aux échinodermes. Les pincettes servent à la défense contre les prédateurs ou à l'acheminement des aliments (vers la "lanterne d'Aristote"); chez beaucoup d'espèces, ces pincettes comportent des glandes à venin. Les podia, quant à eux, servent à la locomotion, mais également au maintien de divers matériaux de camouflage.

Les espèces d'oursins en aquarium récifal (ou marin).

oursin blanc en aquarium récifal
Ce groupe d'oursin ci-dessous est particulièrement utile dans un aquarium recifal d'eau de mer pour consommer les algues sur les roches vivantes. Certains, en cas de famine, gêneront le développement de la coralline... Des oursins impressionnant pour leur radioles particulièrement longs, colorés ou comme l'oursin-crayon, très épais : D'autres oursins sont appréciés pour leurs qualités de nettoyeurs du substrat :

Les oursins impossibles ou improbables en aquarium récifal!

Des espèces sont impossibles à maintenir dans un aquarium d'eau de mer en raison de leur dangerosité ou, tout simplement parce qu'ils ne sont jamais importés!

Quelques éléments de vie et biologie des oursins.

A la mort d'un oursin, les tissus organiques se décomposent : il ne reste alors plus que les plaques calcaires (ossicules) composant le squelette interne : le test. Contrairement aux oursins réguliers à symétrie d'ordre 5, ou pentaradiée, les oursins irréguliers sont organisés selon une symétrie bilatérale. Chez eux, l'anus n'est pas situé à la face supérieure, comme chez les oursins normaux, mais à l'arrière du corps, tandis que l'orifice buccal, au cours de l'évolution, a progressivement migré vers l'extrémité opposée.

Pourtant, les oursins irréguliers ne se déplacent que dans une seule direction, ce qui explique naturellement le mode de vie fouisseur des espèces constituant ce groupe. Les oursins réguliers, pour leur part, peuvent se mouvoir dans toutes les directions. L'une des particularités les plus remarquables des oursins est ce que l'on appelle la lanterne d'Aristote, qui n'est autre que leur appareil masticateur, organe complexe, composé de multiples segments osseux de taille minuscule, et logé dans l'orifice buccal, toujours posé à même le sol. Seules les 5 dents de l'appareil sont apparentes. Grâce à cet organe, les fragments alimentaires, tels des algues, des cadavres, sont déchiquetés, voire broutés à même le roc. Ces dents, soumises à une usure intense, sont renouvelées en permanence. Chez certaines espèces, les dents servent même à s'ancrer dans les blocs rocheux ou le coralligène pour s'y maintenir.

Les oursins sont des organismes à sexes séparés; la fusion d'un spermatozoïde et d'un ovule donne naissance à une larve planctonique impossible à conserver en aquarium récifal : l'échinopluteus, qui reste à ce stade pendant quatre à six semaines avant de se fixer au sol, où sa métamorphose va s'achever pour former un sujet adulte.

Les oursins assument une fonction importante sur les récifs coralliens, car la majorité d'entre eux sont des herbivores (algivores) stricts : ils débarrassent les habitants, notamment les coraux, des algues qui, sans eux, les étoufferaient. Mais certaines espèces au mode de vie prédateur et omnivores existent également.

La longévité d'un oursin est la plupart du temps de l'ordre de quatre à huit années.